18 août 2014
Le chat et la souris

Pour le 4ème affrontement de leur carrière, Booster Winner (à gauche) et Bird Parker (à la corde) trustent pour la 3ème fois d'affilée les deux premières places du podium. Bien aidés par l'escarmouche entre le favori Brutus de Bailly et le fils de Ready Cash en haut de la montée, Booster Winner et Eric Raffin tirent les marrons du feu et s'adjugent le Prix Pierre Plazen, le 1er semi-classique à l'attelé du protégé de Sébastien Guarato. Crédit photo : Scoopdyga.

18 août 2014
Reçue 6 sur 6

Pour ses débuts au niveau semi-classique, Biche des Clos épate la galerie et s'offre le scalp de la grande favorite Billie de Montfort dans le Prix Guy Deloison ce lundi 18 août à Paris-Vincennes. La jeune protégée du clan Mottier, invaincue en 6 tentatives, pulvérise au passage son record de vitesse en 1'12''0. Crédit photo : APRH.

17 août 2014
Kingman, tout en puissance

La force et la grâce: Kingman est la nouvelle étoile façonnée par Judmonte Farm, la marque de fabrique de l'élevage du Prince Khalid Abdullah.  Le 3 ans, entraîné en Angleterre par John Gosden et monté par James Doyle, a relevé le défi de venir à Deauville, ce que n'avait pas fait deux ans plus tôt, son glorieux aîné Frankel. Evidemment, tout le monde aura apprécié et salué comme il se doit sa démonstration dans le Prix Jacques Le Marois. Crédit photo : SCOOP DYGA

17 août 2014
La famille Niarchos à l'honneur dans le Prix François Boutin

François Boutin a été l'entraîneur qui a fait briller la casaque Niarchos au plus haut niveau. Cette même famille Niarchos est fidèle à Deauville où elle sponsorise le Prix Jacques le Marois, sous le label de son haras de Fresnay-le-Buffard. Dès lors, que la casaque gagne le Prix François Boutin, avec la 2 ans, Nucifera, restée invaincue en trois sorties, a ravi tout le monde. Crédit photo : SCOOP DYGA

17 août 2014
Baino Hope, la forme Rouget/Mendizabal

Ioritz Mendizabal est toujours à la hauteur quand son ancien patron, Jean-Claude Rouget fait appel à ses services. On a pu le constater à plusieurs reprises durant le meeting, et encore en ce dimanche avec la 3 ans, Baino Hope, brillante lauréate du Prix Michel Houyvet (Listed Race).Crédit photo : SCOOP DYGA

17 août 2014
Zarshana monte en puissance

Fille de Sea The Stars, l'étalon à la mode, la 3 ans de SA Aga Khan, Zarshana grimpe gentiment les échelons. Après avoir remporté le 15 juillet le Prix de Thiberville à Longchamp, la pensionnaire d'Alain de Royer Dupré remporte cette fois son premier Groupe III, dans le Prix Minerve (2 500 mètres). Son aptitude au terrain lourd est également une évidence.Crédit photo : SCOOP DYGA

16 août 2014
Star Lahib, l'allemande du Pomone

Star Lahib a créé la surprise dans le Prix de Pomone (Groupe II) où la grandissime favorite, Shamkala a perdu pied dans le terrain très souple. La jument allemande de 5 ans, très à l'aise sur cette piste, s'est envolée dans la ligne droite, l'emportant de deux longueurs et demie, associée à Umberto Ruspoli, en verve actuellement. Crédit photo : APRH

16 août 2014
Cocktail Queen, la surprise du Prix Gontaut Biron

Myriam Bollack Badel et son fils Alexis connaissent une très belle réussite cette saison, avec les pensionnaires de Jeffrey Smith. Cette fois, c'est la jument de 4 ans, Cocktail Queen qui met leur association à l'honneur, en remportant le Prix Gontaut-Biron, à la cote de 13/1. Crédit photo : APRH

16 août 2014
Commander Crowe, comme à ses plus beaux jours

Fabrice qui pleure en Suède (fin juillet, à Jagersrö) après la disqualification d'Un Mec d'Héripré, Souloy qui rit quinze jours plus tard, avec un Commander Crowe totalement retrouvé dans le Grand Prix d'Aby. 8e de la 1ère batterie, vainqueur de la seconde, le hongre de 11 ans, drivé par Orjan Kihlström a battu dans le "match à deux" son cadet de 6 ans, Quid Pro Quo. L'alezan aux crins délavés a gagné désormais toutes les grandes épreuves suédoises. Chapeau bas ! Photo Gérard Forni

15 août 2014
La récompense d'Alain Chopard

Eleveur éclairé, étalonnier avisé, Alain Chopard (à la droite de son cheval) connaît une réussite extraordinaire avec ses protégés, à partir de ses bases du Sud Ouest. Avec Gailo Chop, il connaît la consécration au plus haut niveau, à la fois comme éleveur mais aussi en tant que co-propriétaire de son poulain, après en avoir vendu la moitié avec Oti Management Ltd. Son champion est entraîné par Antoine de Watrigant et est monté par Julien Augé qui s'offre un premier Groupe II. Crédit photo : SCOOP DYGA

15 août 2014
Gailo Chop, le nouveau Cirrus ?

Gailo Chop s'est imposé à la manière des forts dans le Prix Guillaume d'Ornano (2 000 mètres, Groupe II), c'est à dire de bout en bout, en plaçant une accélération à l'entrée de la ligne droite, qui a laissé sur place ses principaux adversaires, Free Port Lux et Prince Gibraltar en particulier. Et s'il marchait dans les traces de son glorieux aîné, Cirrus des Aigles ? A notre avis, c'est du domaine du possible. Crédit photo : SCOOP DYGA

15 août 2014
Roéro, héros du Grand Handicap

Lauréat d'une listed à Vichy en juillet, lauréat d'une étape du Défi du Galop l'an dernier à Clairefontaine, le hongre de 5 ans, Roero (Maxime Guyon) ajoute un nouveau succès à son palmarès, dans le plus beau des gros handicaps de l'année. François Rohaut réalisera le doublé quelques minutes plus tard, avec la 3 ans, Horpensa, gagnante du Prix de la Cauvinière. Crédit photo : SCOOP DYGA

15 août 2014
Souvenir Delondres, la forme Siyouni

Le jeune étalon Aga Khan, Siyouni a le vent en poupe avec ses premiers 2 ans. Il remporte ici un nouveau succès à caractère "gras", avec la pouliche Souvenir Delondres, entraînée par Jonathan Pease et montée par Christophe Lemaire, lauréate du Prix de la Vallée d'Auge. Crédit photo : SCOOP DYGA

15 août 2014
Bawina, sans émotion

Favorite du Prix de Lieurey (Pouliches de 3 ans, Groupe III), Bawina (Dubawi) fait honneur à la casaque des frères Wertheimer, qui n'aiment rien tant que de voir leurs pensionnaires briller à Deauville. Crédit photo : SCOOP DYGA

14 août 2014
Gaga A, tient enfin son succès

Arrivée en France au printemps dernier, chez David Smaga, la bonne jument uruguayenne Gaga A a eu besoin de temps pour prendre ses marques et s'acclimater. Régulièrement placée à un bon niveau, elle remporte son premier succès dans l'hexagone, dans une listed-race, le Prix Luth Enchantée (1 800 mètres) avec le concours de Grégory Benoist. Crédit photo : APRH

14 août 2014
King Naaqoos, sur la montante

Et de trois victoires, en seulement cinq sorties, pour le 3 ans, King Naaqoos (Naaqoos) dans le Prix Highest Honor. Ce pensionnaire de Freddy Head, monté par Olivier Peslier, défend la casaque du cheikh Abdullah Al Thani, que l'on espère une nouvelle fois active lors des futures ventes de yearlings. Crédit photo : APRH

14 août 2014
Le Scribe remporte son Quinté+

Pour son troisième essai dans la catégorie Quinté+, Le Scribe (Orpen) a rendu une copie parfaite dans le Prix de la Côté Fleurie, sous la monte de Cristian Demuro et pour le compte de la famille Botti. Crédit photo : APRH

14 août 2014
L'Ardent fait plaisir à son propriétaire

L'homme d'affaires, Bernard Magrez, bien connu dans le monde du vin Bordelais, a apprécié la victoire de son pensionnaire, L'Ardent, un mâle de 3 ans dans le Prix Tip Moss. Entraîné par Jean-Claude Rouget et monté par Ioritz Mendizabal, ce fils de Soldier of Fortune a été élevé par une autre "figure" du Sud-Ouest, François Bayrou. Crédit photo : APRH

13 août 2014
Un Mec d'Héripré, dans un dernier assaut

Jusqu’à mi-ligne droite, Quoumba de Guez résiste aux attaques, avant de laisser filer Roxane Griff, tandis que Franck Ouvrie et Un Mec d’Héripré ne trouvent pas le passage le long du rail. Mais
finalement, la « porte » s’ouvre et le fils d’Orlando Vici donne alors un magnifique coup de reins pour venir prendre le meilleur sur la jument. Crédit photo : SCOOP DYGA

13 août 2014
Ravenna, bis repetita

Impressionnant en dernier lieu sur cette même piste, le 6 ans Ravenna a confirmé son gros retard de gains, en surclassant ses adversaires dans le Prix de la Porte de  Versailles, avec cette fois Roberto Andreghetti à la "baguette". Ce pensionnaire de Fabrice Souloy, né au Danemark, n'a pas fini de faire parler de lui. Crédit photo : SCOOP DYGA